Karin Hintermüller

C’est ainsi que nous pouvons créer les bases dans le quotidien scolaire, afin que les enfants deviennent des personnes éveillées.
Karin Hintermüller, Schulhaus Seefeld (Zürich)

Karin Hintermüller, établissement scolaire de Seefeld (Zurich)

L’EDD est la base de toute conscience. Cela ne sert à rien d’apprendre aux enfants à éteindre la lumière en quittant la classe parce que c’est comme ça. Il est important qu’ils comprennent pourquoi ils doivent le faire. Et ils le comprendront si nous réfléchissons consciemment avec eux sur chaque travail.

Il est essentiel que, dans la classe, se mette en place une culture qui permette à chaque enfant de développer sa propre personnalité. Quand je rapporte à la maison un paquet de travaux de classe, je ne m’intéresse pas au tas que je dois corriger ; ce qui compte, c’est chaque enfant et l’histoire personnelle qui se cache derrière son travail. Rien n’est interchangeable. Chaque enfant marque la classe et l’enseignement par sa personnalité.

Discuter d’un dessin, réfléchir à un bricolage, questionner les choses et les gestes, organiser une ronde de compliments dans la classe. C’est ainsi que nous pouvons créer les bases dans le quotidien scolaire, afin que les enfants deviennent des personnes éveillées.

Voilà ce qu’est pour moi l’EDD. Et c’est pour cette raison que j’ai participé au dernier colloque sur ce thème à la HEP Zurich.

Informations complémentaires

C'est quoi l'EDD?

Dossiers EDD

 

Documentation en allemand

Fachkolloquium BNE

«Kann man zu klein für BNE sein?»
Unterlagen zum Kolloquium
PH Zürich, 27. November 2012

Contact

Ramon Martos  
tel +41 21 343 00 24
email
 

Ecole Seefeld