«Les enfants se sentent concernés par le changement climatique»

Pendant de nombreuses années, Laszlo Fisli a intégré avec succès le programme GLOBE dans son enseignement au Collège Schüpberg, puis à l’école primaire de Ziegelried. Selon lui, «les enfants se sentent concernés par le changement climatique et s’intéressent à ce thème.»

Laszlo Fisli, comment abordez-vous le thème du climat avec vos élèves?
Le sujet est très présent dans la vie quotidienne des enfants: «Quel temps fait-il?», «Comment dois-je m’habiller?», «Pourquoi fait-il froid en hiver?» Ils se posent régulièrement ce type de questions. Ils sont en outre confrontés au thème du climat à travers les médias, mais ont du mal à en percevoir les causes et les effets. Mais ils s’y intéressent parce qu’ils se sentent concernés. C’est donc très intéressant pour moi de pouvoir me baser sur ce ressenti de mes élèves. Cela donne à mon enseignement une fonction importante et le rend plus passionnant.
 
Comment traitez-vous ce thème en classe?
De deux façons: d’une part je l’intègre dans le quotidien de la classe, par exemple à travers l’observation de la météo et d’autre part je le mets en avant dans le cadre des sciences de l’environnement. Je ne souhaite pas uniquement transmettre des concepts abstraits, car selon moi les élèves doivent avoir une idée concrète de ce dont nous parlons. Cela se traduit par le fait que, non seulement ils apprennent à lire des instruments de mesure, mais ils en fabriquent également eux-mêmes.
 
Comment le programme GLOBE s’intègre-t-il dans l’enseignement?
Les observations et les mesures que nous faisons au sujet de la météo et du climat sont directement transmises à GLOBE. Elles sont renouvelées régulièrement et les résultats sont inscrits dans une base de données internationale. Les élèves réalisent et interprètent des graphiques où l’évolution à long terme devient visible et peut être discutée.
 
Quels sont les contenus et les compétences que vos élèves acquièrent et qui vous semblent particulièrement importants?
Les élèves apprennent à rester focalisés sur une tâche de manière indépendante et sous leur propre responsabilité. Ils apprennent l’importance de travailler de manière exacte et minutieuse. Ils doivent évaluer les résultats des mesures et les comparer avec celles d’autres sites dans le monde entier. Ils apprennent la différence entre météo et climat et réalisent leurs propres prévisions météo, ce qui est tout à fait stimulant.
 
Quelles sont vos recommandations aux enseignants qui voudraient inclure GLOBE dans leur enseignement?
Les enseignants reçoivent beaucoup de soutien de la part du programme. Un cours d’introduction les prépare de façon pratique. Il faut donc qu’ils en profitent.

www.education21.ch/fr/ventuno

GLOBE est un programme éducatif international pour tous les niveaux scolaires, destiné à développer les compétences méthodologiques des élèves dans le domaine des sciences de la nature. Il sert de lien entre le monde de la recherche et celui de l’école et offre un accès à de nombreuses ressources pour l’enseignement. Les classes qui participent au programme sont mises en réseau au niveau régional et mondial. www.globe-swiss.ch
 

L'invité

Laszlo Fisli
Enseignant et pédagogue

 

 

 

   

Liens

Témoignages

Revue ventuno

Réseaux d'écoles