EDD et Economie

«L'éducation en vue d’un développement durable ne fonctionne pas sans les enfants. Le développement durable ne fonctionne pas sans l’implication de l'économie.»

Entretien avec Urs Marti, Directeur de Jeunesse et Economie

Ceux qui abordent le thème de l'éducation et l’économie et leurs acteurs serait bien avisé de discuter  avec Urs Marti, directeur de l’association Jeunesse et économie. Il est non seulement un grand connaisseur de ce domaine, mais il peut également évaluer les différentes offres. «Les entreprises et les associations dépensent beaucoup d’argent pour différentes offres destinées aux écoles», dit-il, «mais ces offres sont souvent peu en lien avec les acteurs concernés dans le monde de l’éducation.» Il peut ainsi facilement lister une série de pages Internet qui n’apportent rien à personne, sauf aux agences de publicité qui les ont conçues.

A côté de ces projets de relations publiques, il énumère une série de projets concrets. Parmi ceux-ci,  Young Enterprise Switzerland YES. Dans ce projet, les élèves simulent la création d’une entreprise, de l’idée de création jusqu’au produit fini et mis sur le marché. La fondation Ernst Schmidheiny propose pour le Secondaire II des Semaines Economiques – une offre pour le Secondaire I est en préparation. Enfin, Iconomix, un projet de la Banque Nationale, soutient les enseignant-e-s du Secondaire II qui veulent sensibiliser leurs élèves aux interactions économiques. 

Cette liste, Urs Marti la complète volontiers avec d’autres projets financés directement par Jeunesse et Economie : Au sujet de la méthode d'enseignement par projet, qui peut être facilement mise en lien avec les thèmes économiques mais également avec les thèmes de l’EDD, Usr Marti se réfère au support pour l'enseignement de l'éditeur scolaire Schulverlag plus, ainsi que la collaboration avec le Centre Impulse für Projektunterricht und -management (ZIPP) de la HEP de Lucerne. Sur le thème des «MINT», il rappelle qu'«il y a environ 250 projets différents, beaucoup de petites réalisations, mais aussi quelques initiatives de valeur». Jeunesse et Economie soutient dans ce domaine le projet explore-it , qui peut également être mis en lien avec les thématiques de l’EDD. La Jeunesse débat ne peut pas être absente de cette liste. Ce projet donne aux jeunes les notions de base pour débattre des grands défis de notre temps.

Interrogé sur l'éducation en vue d’un développement durable et la collaboration avec la fondation éducation21, Urs Marti répond: « Un échange entre les acteurs de l'éducation et de l'économie est important. Car si les enfants sont décisifs pour l'éducation en vue d’un développement durable, l'impact de l'économie sur le développement de notre société est aussi important. Cependant, «L»'économie n'existe pas, elle n’est ni noire ni blanche, ni rouge ni verte. Cela nécessite un échange avec les acteurs de l'économie, mais aussi des débats et des décisions éclairées au sujet des voies et des objectifs pour l'avenir et pour notre société. L’association Jeunesse et Economie permet cet échange et soutient la fondation éducation21 dans les défis qui se posent dans le contexte économique.»