La Fête de la Solidarité au Collège St-Charles de Porrentruy

 
Le collège St-Charles à Porrentruy a pris part à la Fête de la Solidarité proposée aux écoles du Jura et du Jura bernois par la Fédération interjurassienne de coopération et de développement (ficd).   L’établissement a mobilisé ses 200 élèves et 30 enseignants dans une série d’activités tout au long de l’année scolaire 2013-2014. Le 7 juin 2014 marquait la fin du projet avec la tenue de la Fête de la Solidarité.

«La fête proprement dite, n’est que la partie visible de l’iceberg» ont en chœur affirmé les organisateurs, la ficd et la direction du collège St-Charles. Les activités proposées aux élèves des 3 cycles HarmoS et du lycée les ont en effet conduit sur différents chemins, leur ont permis d’aborder concrètement des questions relatives aux interrelations et interdépendances mondiales, aux inégalités qui en découlent, à développer leur esprit critique.

Les contacts établis avec des migrants, des personnes handicapées ou des associations non gouvernementales ont permis de développer les notions de solidarité, d’altérité chez les élèves. Ils ont pu mesurer tant les difficultés que les possibilités d’action à leur niveau, en tant que citoyen du monde. Ils ont ainsi pu mettre du sens dans de nombreux apprentissages scolaires via des témoignages, des travaux autour du changement climatique, des inégalités entre les peuples, des conflits politiques, etc.  Ces travaux s’intègrent complètement dans les objectifs des plans d’étude de la scolarité obligatoire et post obligatoire. Elisabeth Baume-Schneider, la ministre jurassienne de la Formation, de la Culture et des Sports, a rappelé à cette occasion qu’il ne fallait pas oublier la solidarité, même quand les temps étaient plus difficiles. Et de rajouter: «Il est important que l’école aborde ces sujets, son rôle est fondamental.»

«Il est important que l’école aborde ces sujets, son rôle est fondamental.»                 
  Elisabeth Baume-Schneider                     

Si la notion d’éducation en vue du développement durable (EDD) peut parfois sembler abstraite ou  confuse, l’aborder par des actions identifiables dans les différents aspects que sont l’environnement, les inégalités sociales et économiques, le commerce international et équitable, etc. renforce sa compréhension et son appropriation aujourd’hui et, surtout, pour demain.  La mise en commun des travaux, des réflexions qui les ont accompagnées dans le cursus scolaire habituel et lors des activités hors les murs, peut-être moins scolaires, mais tellement motivantes, donne toute sa dimension formative au projet d’établissement. éducation21  gère différents fonds de soutien destinés aux écoles qui souhaitent miser sur l’apprentissage par le projet d’établissement. Si le traitement de sujets d’actualité ou de questions sociales vives est porteur de sens pour les élèves, la forme de leur traitement l’est tout autant.