L'EDD dans la formation professionnelle

Bases de l'EDD

Qu’est-ce que l’Education en vue d’un Développement Durable (EDD) ?

Développement Durable désigne un développement qui répond aux besoins de la génération actuelle sans restreindre les possibilités des générations futures de satisfaire les leurs. Autrement dit : nos bases d’existence doivent être préservées pour les générations futures. Le développement durable a aussi pour visée une répartition équitable des biens dans le monde.

Pour mettre en application cette idée phare, l’éducation joue un rôle crucial :  l’Education en vue d’un Développement Durable (EDD) permet aux apprenti·e·s d’acquérir les aptitudes nécessaires pour participer activement, de manière autonome, à la construction du présent et de l’avenir. L’EDD vise à développer des compétences comme la capacité de penser en systèmes, le changement de perspective et la prise de responsabilité.

Dans la formation professionnelle, l’EDD fait le lien entre les situations concrètes d’un champ professionnel et les objectifs d’un développement durable. Les apprenti·e·s travaillent sur des questions en rapport avec l’environnement, la société et l’économie ainsi que leurs interactions.

Ils et elles apprennent à gérer des concepts de valeur divergents, différentes évolutions dynamiques, contradictions et incertitudes dans un monde complexe et globalisé. L’objectif étant que les apprenti·e·s repèrent, évaluent et utilisent les marges de manœuvre dont ils disposent en faveur d’un développement durable.
 

Qu’apporte l’EDD à la formation professionnelle ?

L’EDD fait partie d’une formation professionnelle attractive et équipée pour l’avenir, car les compétences encouragées revêtent une grande importance pour le potentiel d’innovation et la compétitivité de l’économie suisse : le monde du travail est toujours plus marqué par des enjeux de portée mondiale dans un environnement dynamique ; les entreprises sont intéressées par une utilisation économe et efficace des ressources, par des circuits de matériaux autant que possible fermés et par un commerce équitable, à l’abri des conflits; quant à la clientèle, elle est de plus en plus demandeuse de produits issus de processus durables.

Ces défis appellent de nouvelles réponses et de nouvelles compétences. La formation professionnelle se trouve ainsi confrontée à la tâche d’introduire résolument l’EDD dans toutes les voies de formation professionnelles, de la mettre en pratique sur tous les lieux d’apprentissage et de préparer les apprenti·e·s à relever les enjeux qui se présentent dans la perspective d’un développement durable.

En même temps, les jeunes sont de plus en plus nombreux à s’investir pour un développement durable et aspirent de manière accrue à apporter une contribution dans l’exercice de leur profession.  

Les bases de l’EDD…

Concernant l’EDD, il existe des directives cadre bien ancrées aux niveaux national et international.

Le développement durable est un mandat constitutionnel (Art. 2, 54 et 73 Cst.) promu par la Confédération.

En 2015, l’ONU a adopté les Objectifs de Développement Durable (ODD), 17 objectifs visant à réaliser un Développement Durable. Les ODD devraient être atteints d’ici 2030 dans le monde entier par tous les Etats membres de l’ONU, grâce à des efforts communs.  La Suisse s’investit activement en faveur de l’Agenda 2030 grâce auquel la réalisation des ODD devrait progresser au niveau international.

Dans la Stratégie pour le développement durable, le Conseil fédéral fixe l’objectif suivant : « Le système de formation en Suisse […] permet (aux personnes) de prendre conscience de l’importance du développement durable et de participer, par l’action et la réflexion, à sa réalisation. [….] Les actions des acteurs de (la formation) sont guidées par la responsabilité et l’esprit d’initiative, l’intérêt de la société et de l’avenir et sont fondées sur l’interactivité et l’interdisciplinarité » (Stratégie pour le développement durable (2016-2019) du Conseil fédéral, p. 31).

La Confédération attribue au thème du développement durable une grande importance également dans le Message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation (MessageFRI) 2021-2024. Le développement durable est mis en avant dans le message FRI comme un thème transversal : « La politique FRI contribue dans tous les domaines à un développement durable et à l’égalité des chances (équité). Elle participe ainsi à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 (…) » (Message FRI, p. 3581). Dans le message FRI, La promotion de la durabilité n’est pas présentée seulement comme une obligation mais aussi comme une chance, celle « …d’élargir les perspectives pour la formation, la recherche et l’innovation en consolidant la position de leader mondial de la Suisse dans le domaine FRI et en soutenant son évolution dans une perspective d’avenir » (Message FRI, p. 3629).

Pour promouvoir un développement durable, il y a lieu d’intégrer un mode de pensée et d’action durables comme un thème transversal dans la formation, la recherche et l’innovation à tous les niveaux et dans tous les domaines. En cela, l’EDD joue un rôle clé, car c’est l’un des « objectifs politiques communs de la Confédération et des cantons concernant l’espace suisse de la formation » (Message FRI, p. 3629).

…et de l’EDD dans la formation professionnelle

Dans la formation professionnelle aussi, l’EDD est inscrite comme mandat dans la loi : la Loi sur la formation professionnelle énonce explicitement à l’ Art. 15 comme visée de la formation professionnelle de base l’acquisition de compétences permettant aux apprenti·e·s de contribuer activement à un développement durable.

Concernant plus spécifiquement la formation professionnelle, le Message FRI 2021-2024 cité plus haut fait état des efforts visant à mieux intégrer les dimensions du développement durable dans les processus de remaniement de la formation professionnelle. Il laisse entrevoir « l’intégration des visées du développement durable lors de la révision des prescriptions sur la formation professionnelle » (Message FRI, p. 3733).

Les plans d’études cadre incluent eux aussi la thématique : ainsi, le plan d’études cadre pour l’enseignement de la culture générale (ECG) réclame une approche interdisciplinaire et demande que l’on accorde une attention particulière au « concept général de développement durable » (p.18).

Le plan d’études cadre pour la maturité professionnelle (MP) englobe des objectifs de formation pour un développement durable aussi bien dans les plans d’études cadre des branches que dans les directives relatives au travail interdisciplinaire. L’ordonnance sur la formation professionnelle (OMPr) exige enfin à l’art. 48 que les responsables de la formation professionnelle abordent, en lien avec la situation spécifique sur le lieu d’apprentissage et de travail, des thèmes comme « l’éthique, les questions de genre, la santé, le multiculturalisme, la durabilité ».

En ce qui concerne les exigences cadre, il y a donc une grande concordance avec les objectifs de l’EDD . Il y a lieu d’utiliser encore mieux le cadre donné. éducation21 offre à cet effet un soutien à la pratique .