Education en vue d’un Développement Durable (EDD) | Le portail

Construire des ponts vers le monde professionnel

L’EDD pour nous accompagner durant toute la vie : l’éducation en vue d’un développement durable peut et doit continuer à faire partie de la formation, y compris après l’école obligatoire. éducation21 s’engage, depuis 2019, pour l’introduction de l’EDD au secondaire II. On observe déjà les premiers résultats – grâce à de nouveaux partenariats et à de nouvelles plates-formes.

« L’EDD ne s’arrête pas avec l’école obligatoire », affirme Joël Wahli, directeur du domaine Bases et ancrage chez éducation21. « Les compétences en matière d’EDD doivent également être développées chez les adolescent-e-s et les jeunes adultes, au-delà de l’école obligatoire. Cela offre une continuité vers le monde professionnel. »

Joël Wahli constate que les élèves du secondaire II sont particulièrement réceptifs aux approches thématiques de l’EDD, car elles concernent directement leur quotidien.

« Ils dépensent pour la première fois l’argent gagné par leurs propres moyens, planifient des voyages de maturité, participent à des mouvements comme la Grève du climat ou La jeunesse débat », relève Joël Wahli. « L’EDD peut leur apporter des solutions durables et des possibilités d’action pour maîtriser les défis qu’ils devront affronter dans la vie. »
 

L’EDD ne s’arrête pas avec l’école obligatoire

 
La continuité est un élément essentiel : un très bon travail est déjà réalisé à l’école obligatoire. « Le développement des compétences en matière d’EDD doit toutefois être poursuivi au gymnase, dans la formation professionnelle et dans les écoles de culture générale. »

Nouveaux partenaires
Un premier pas important consiste à mieux faire connaître l’EDD parmi tous les acteurs du secondaire II. éducation21 a déjà pu réaliser des progrès en 2019. Ainsi, la fondation et l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) ont conclu un partenariat.

« L’IFFP est très bien ancré dans la formation professionnelle », explique Barbara Meili, responsable de la formation professionnelle chez éducation21. « Ce partenariat ouvre des possibilités, par exemple, pour l’intégration de l’EDD dans la formation et la formation continue des responsables de la formation professionnelle ou dans le développement professionnel. »
 

Ainsi, la fondation et l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) ont conclu un partenariat

 
Au niveau des écoles de culture générale, éducation21 développe sa coopération avec les agences spécialisées de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP). Des échanges réguliers ont lieu avec le Centre suisse de l’enseignement secondaire II (CES) et l’Institut pour l‘évaluation externe des écoles du degré secondaire II (IPES). Cela permet de mieux mobiliser les synergies et les compétences spécifiques des différents instituts.

Nouvelles plates-formes
Parallèlement au réseautage, éducation21 promeut également la visibilité de l’EDD à travers de nouvelles plates-formes. Notamment au moyen de partenariats rédactionnels avec l’association Formation professionnelle suisse (FPS) et la Société suisse des professeurs de l’enseignement secondaire (SSPES).

éducation21 publie quatre fois par an une newsletter pour les acteurs de la formation professionnelle. En outre, une édition spéciale sur la formation professionnelle a été publiée dans la revue de pratiques en éducation en vue d’un développement durable « ventuno ».

« Ces nouveaux canaux de publication nous permettent d’accroître la visibilité de l’EDD », relève Lea Steinle, responsable des écoles de culture générale. Il s’agit notamment de promouvoir les débats sur cette approche pédagogique interdisciplinaire chez tous les acteurs, et de favoriser l’acceptation de celle-ci.

« En proposant des exemples de pratiques de l’EDD concrets, nous montrons ce qui se passe aujourd’hui déjà dans les écoles et dans l’enseignement », ajoute Lea Steinle. « Cela peut représenter une importante source d’inspiration pour les enseignant-e-s et directeurs d’écoles. »