Education en vue d’un Développement Durable (EDD) | Le portail

Réseau EDD des formateurs et formatrices

Rencontre bilingue français/allemand

Former à l’éducation en vue d’un développement durable : de l’argumentation à l’engagement

Vendredi 4 décembre 2020 | 9:00-15:20 | en ligne

Comment les (futur·e·s) enseignant·e·s peuvent-ils/elles mobiliser leurs savoirs et construire un argumentaire afin de sensibiliser leurs élèves à une cause? Des présentations plénières par des expert.e.s dans les domaines de l’éducation et des questions controversées, ainsi que des ateliers d’échanges, nous permettront de réfléchir à comment soutenir nos étudiant·e·s dans la construction de leur discours et les préparer à un enseignement en accord avec les principes de l’EDD.

Programme
Présentations
Table ronde
Ateliers
  • 09.00
         
    Café et accueil
    09.15Mots de bienvenue et déroulement

    09.25L’éducation à la condition terrestre : entre culture épistémologique, pensée complexe et construction du désaccord
    Dr. Richard-Emmanuel Eastes, HES-SO, responsable soutien à l'enseignement
    10.00

    Pause

    10.15

    L’éducation à la durabilité: le rôle de l’école et de l’enseignement dans la promotion d’une éducation ayant un réel effet sur un développement durable
    Prof. Dr. Kai Niebert, Uni ZH, Professeur en éducation à la science et à la durabilité

    10.50
     

    Table ronde pour débattre avec les conférenciers et trois invités expérimentés dans l’enseignement à l’EDD en Suisse:
    - Prof. Dr. Francine Pellaud, HEP FR
    - Prof. Ursula Wunder Novotny, HEP Saint-Gall
    - Dr. Daniel Curnier, enseignant au secondaire II

    11.30

    Clôture de la matinée

    11.40

    Pause de mîdi

    14.00

    Ateliers des participant.e.s:

    1.1 Umweltidentität entwicklen | Deutsch | Florian Rietz und Désirée Büchel, PH Sankt Gallen

    1.2 La communauté de pratique comme dispositif pour aborder la complexité en classe primaire | français | Bertrand Gremaud et. al., HEP Fribourg

    1.3 BNE vor Ort - Wer ist Landwirtschaft | Deutsch | Markus Wilhelm, PH Luzern

    14.30

    Changement d'atelier

    14.40

    2.1 Global Issues Teaching - Neue Wege im Zeitalter des Post-Anthropozäns | Deutsch | Brigitte Kürsteiner, Stefanie Rinaldi, PH Luzern

    2.2 Pourquoi nous pensons ce que nous pensons? Jeux de discussion pour développer une opinion | français | F. Pellaud, HEP Fribourg, R.-E. Eastes HES-SO

    2.3 Lernreihe zum Bilderbuch "Du bist nicht allein, kleiner Aletschfloh" | Deutsch | Andrea Boltshauser, PH Wallis

    15.10

    Mot de clôture dans chaque atelier

    15.20Fin

     



  • Dr. Richard-Emmanuel Eastes

    L’éducation à la condition terrestre : entre culture épistémologique, pensée complexe et construction du désaccord

    Dans une société démocratique, mettre en œuvre la transition écologique suppose de s’accorder collectivement sur le point de départ, le point d’arrivée et les meilleurs chemins pour relier l’un à l’autre. Dans un monde parfait, les choses sont simples : à la science le point de départ, aux aspirations citoyennes le point d’arrivée et à l’action politique la route à suivre. Hélas, en atteste la rémanence de maints avatars du climatoscepticisme, il est déjà difficile de se mettre d’accord ne serait-ce que sur le point de départ, alors que des trois moteurs cités, la science est la plus en mesure de revendiquer une position fondée sur des données objectives.

    Voir la présentation

    Richard-Emmanuel Eastes est professeur agrégé de chimie et docteur en sciences de l’éducation et en philosophie. Ancien recteur de la HEP-BEJUNE, il est responsable du Service d'Appui et de Développement Académique et Pédagogique (SADAP) de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale (HES-SO) dédié à l’accompagnement pédagogique du corps professoral de l'institution. Parallèlement, il est membre associé du Laboratoire d'Etude des Sciences et des Techniques (STS Lab) de la Faculté des Sciences Sociales et Politiques de l'Université de Lausanne (UNIL) et dirige la société de conseil et de formation Segallis. Auteur de nombreux articles et ouvrages dans les champs de la pédagogie, de la science, de sa communication et de ses relations à la société, il anime une chaîne de vidéos consacrées à ces problématiques : www.savoirs-en-societe.ch.

    Pour aller plus loin:

    Les trois parenthèses enchantées de la chimie sur terre

    Plaidoyer pour une éducation à la condition terrestre

    Apprendre à construire le désaccord pour réinventer le dialogue sociétal

     Futurs possibles, blog de l'UNIL


    Prof. Dr. Kai Niebert

    Education à la durabilité : le rôle de l’école et de l’enseignement dans la promotion d’une éducation ayant un réel effet sur un développement durable

    En Suisse, l’éducation à la durabilité est passé d’une option à un devoir, aux vus de l’adoption des objectifs globaux du développement (ODD), de l’ancrage de la durabilité dans la constitution suisse ainsi que l’exigence d’une prise en compte sociétale approfondie dans les règlements de la maturité fédérale. Le conférencier présentera les résultats d’une évaluation de l’efficacité des programmes scolaires dans la promotion d’une éducation à la durabilité et en tirera des conclusions sur le rôle de l’école et de l’enseignement. Sous la perspective de la didactique des sciences naturelles, la présentation permettra de réfléchir à des approches concrètes pour la promotion de la durabilité dans l’enseignement.

    Voir la présentation

    Voir l'article paru dans la revue PRISE: "Lessons learned from COVID 19: Why Sustainability Education needs to Become Political"

    Kai Nieber est chercheur en durabilité et professeur en didactique des sciences naturelles à l’Université de Zürich. En 2012, il est nommé professeur invité de la chaire de didactique des sciences naturelles à l’Université Leuphana de Lüneburg où il enseigne encore actuellement. Il a reçu plusieurs prix pour ses recherches et son enseignement. En 2019, Kai était membre de la commission charbon du gouvernement fédéral d’Allemagne et actuellement, il conseille le gouvernement fédéral par le biais de la commission pour l’avenir de l’agriculture et du conseil de la bioéconomie. Ses recherches se concentrent sur l’éducation à l’environnement et à la durabilité ainsi que sur le changement climatique.

  • Résumé de la table ronde

    Les panélistes

    Francine Pellaud

    Francine Pellaud est docteure en sciences de l’éducation et professeure à la Haute école pédagogique de Fribourg où elle enseigne l’épistémologie des sciences et l’éducation au développement durable. Elle est co-fondatrice de l’association Les Atomes Crochus dont la vocation est de transformer la science en art et en plaisir, et du groupe de réflexion Traces, qui travaille sur les liens entre science, culture et société. Après avoir été responsable, pour la Suisse, du projet européen Engage, destiné à créer des ressources pédagogiques « clé en main » pour les élèves du secondaire 1 et 2, elle se consacre à la création de ressources interdisciplinaires visant l’évaluation des compétences EDD. Ses domaines privilégiés de recherche sont le développement de la pensée complexe et l’évaluation des compétences.

    Publications:

    Le blog de Francine Pellaud dans le temps

    Le développement durable en crise climatique

    Diemer, A., Ndiaye, A., Khushik F., & Pellaud, F. (2019). Environmental education to education for sustainable development : challenges and issues. International Journal of Humanities and Social Science, 9(1), 1-14

    Pellaud, F., Bassin, M., Blandenier, G., Massiot, P. (2019). La pédagogie par projet en éducation en vue d'un développement durable pour développer des compétences transdisciplinaires. In Darbellay, F., Louviot, M., Moody, Z. (sous la direction de), L’interdisciplinarité à l’école, succès, résistance, diversité (pp. 231-251). Neuchâtel. Editions Alphil

    Ursula Wunder Novotny

    Ursula Wunder Novotny est référente de formation au centre didactique régional de Sargans et cheffe du département d’éducation environnementale de Saint-Gall depuis 2011. Parallèlement, elle est collaboratrice scientifique au sein de l’institut scientifique pour les sciences naturelles (Institut für Naturwissenschaften (IFN)) et, depuis 2017, représentante régionale de GLOBE pour la Suisse orientale. Elle écrit également des articles pour le magazine scolaire cantonal dans le cadre de l’unité d’éducation à l’environnement et pour la newsletter d’éducation21. Elle est membre de l’Association suisse de didactique des sciences naturelles (Dinat) et du groupe de travail EDD des swissuniversities.

    Daniel Curnier

    Daniel Curnier est enseignant de géographie et docteur en sciences de l’environnement de l’Université de Lausanne. En 2017, il a soutenu une thèse intitulée Quel rôle pour l’école dans la transition écologique? Esquisse d’une sociologie politique, environnementale et prospective du curriculum prescrit. Il a été membre de 2012 à 2017 du Laboratoire international de recherche sur l’éducation en vue du développement durable de la HEP Vaud.  Depuis 2019, il coordonne la « Plateforme durabilité » de la DGEP (Direction générale de l'enseignement postobligatoire) et, depuis avril 2020, il complète la Cellule durabilité du canton de Vaud en y apportant son expertise sur les contenus pédagogiques dans une perspective de durabilité forte et sur l’évolution de la formation des enseignants.

    Publications:

    Curnier, D. (2017). Quel rôle pour l’école dans la transition écologique? Esquisse d’une sociologie politique, environnementale et prospective du curriculum prescrit. (Thèse de doctorat). Université de Lausanne, Faculté des géosciences et de l’environnement, Lausanne, Suisse.

    Curnier, D. (2017). Éducation et durabilité forte : considérations sur les fondements et les finalités de l’institution. La Pensée écologique, 1(1).

  • Les ateliers ont eu lieu dans la langue originale des présentateur/-rices

    14:00 Ateliers 1.1 à 1.3

    1.1 Umweltidentität entwickeln

    Ziel ist die Förderung der Fähigkeit von Schülerinnen und Schülern in der Maturitätsphase, sich selbst im komplexen System unserer Umwelt zu verorten und dabei verschiedene Sichtweisen auf aktuelle Umweltthemen kennenzulernen. Hierbei sollen unterschiedliche Perspektiven auf das Themengebiet eingenommen, abgegrenzt, verglichen und für sich selbst beurteilt werden können. Die Auseinandersetzung mit den Themen findet bei den Schülerinnen und Schüler in einer wichtigen Phase der Persönlichkeitsentwicklung statt, in der Identität ausgebildet und ausprobiert wird. Entwickelt werden dabei Kompetenzen, die in beliebige Themenfelder übertragen und dort eingesetzt werden können (Recherchefähigkeit; Perspektiventwicklung; Differenzierung eines komplexen Themas; Selbstverortung). Mittel dazu ist u. a. die Weiterbildung von engagierten Lehrerinnen und Lehrern an Kantonsschulen. Die Ergebnisse der Schülerinnen und Schüler sowie die theoretischen, didaktischen und methodischen Überlegungen werden in einem Lehrmittel zusammengeführt.

    Präsentiert von Florian Rietz und Desiree Büchel, PH Sankt Gallen

    Zur Präsentation

    1.2. La communauté de pratique comme dispositif pour aborder la complexité en classe primaire

    Dans le cadre de l’unité de recherche Enseignement et apprentissage des sciences de la HEP Fribourg (EADS), plusieurs formateurs et formatrices travaillent dans le domaine des recherches collaboratives avec des enseignants du primaire afin de développer leurs compétences professionnelles en EDD. C'est autour du concept d’objet frontière que se sont inscrits la formation continue des enseignants, le développement de ressources didactiques et le développement des recherches en didactique SHS/SN dans une perspective EDD avec un intérêt particulier porté au niveau du développement de compétences citoyennes des élèves.

    Nous proposons un atelier à plusieurs voix autour de ces axes avec la présentation d’une communauté de pratique menée dans un établissement regroupant des enseignants des cycles 1 et 2, des mises en œuvre en classe et quelques résultats d’analyses exploratoires au niveau de la recherche.

    Présenté par Bertrand Gremaud, Justine Letouzey-Pasquier, Alexandre Mauron, Stéphane Jenny HEP Fribourg

    Voir la présentation

    1.3 BNE vor Ort – Wer ist Landwirtschaft

    Das Projekt «BNE vor Ort – Wer ist Landwirtschaft?» ermöglicht Dozierenden, Wissenschaftlichen Mitarbeitenden und Studierenden der PH Luzern (und darüber hinaus) ein geschärftes Verständnis von BNE am ausserschulischen Lernort im Sinne eines «Reallabors» zu erlangen, um wirksame Lernmaterialien für die jeweiligen Zielgruppen erstellen bzw. qualitätsvolle Lernmaterialien beurteilen zu können.
    Produkte: wissenschaftlich fundierte und empirisch erprobte Lerneinheiten; Handreichung für das Erstellen von Lernmaterialien zu BNE vor Ort für Studierende, Lehrpersonen, Dozierende; Grundsatzpapier BNE an Lehrpersonenbildungsinstitutionen.

    Präsentiert von Markus Wilhelm PH Luzern

    Zur Präsentation

    14:40 Ateliers 2.1 à 2.3

    2.1 Global Issues Teaching - neue Wege im Zeitalter des Post-Anthropozäns Didaktisch-Methodisches Konzept

    Die Lebensbedingungen für Menschen und nicht-humane Lebewesen im 21. Jahrhundert unterscheiden sich in mancher Hinsicht von denjenigen des 20. Jahrhunderts. Die planetaren Krisen, allen voran die ökologische, der beschleunigte, globalisierte Kapitalismus sowie Phänomene, die unter dem Term 'Anthropozän' subsumiert werden können, sind symptomatisch für diese fundamentalen Veränderungen.
    In Bezug auf das Unterrichten dieser Themen in unseren obligatorischen und nachobligatorischen Schulen stellt sich die Frage, ob es grundlegende Veränderungen in Bezug auf Inhalte sowie didaktische und methodische Zugänge braucht. Sind die herkömmlichen Herangehensweisen, die historisch aus der Umweltbildung, der Bildung für Entwicklung sowie der auf Friedenspädagogik fokussierten Globalen Bildung basieren, noch zeitgemäß? Wenn nein, welche anderen, neuen Konzepte und Zugänge existieren, um die junge Generation auf diese Herausforderungen vorzubereiten?
    In unserem Input erläutern wir, wie posthumane und post-anthropozentrische Theorien zur Entwicklung neuer didaktischer und methodischer Ansätze im Rahmen des Global Issues Teaching beitragen können. Zudem werden wir zeigen, dass Global Issues Teaching sich vom bisherigen Globalen Lernen in der Zielsetzung und der Herangehensweise an globale Themen unterscheidet.

    Präsentiert von Brigitte Kürsteiner und Stefanie Rinaldi PH Luzern

    Zur Präsentation

    2.2 Pourquoi nous pensons ce que nous pensons ? - Jeux de discussion pour développer une opinion

    Les jeux de discussion : un outil de délibération au service de la construction de l'opinion. Le jeu que nous vous proposerons de découvrir peut être adapté tant à la fin du cycle 2 que dans la formation des enseignants, en passant par le secondaire 1 et 2. Partant d'une approche scientifique de questions d'actualités, il conduit les participant.e.s à faire part de leurs opinions, de leurs croyances ou valeurs. Loin du débat stérile cherchant à convaincre l'autre, ce jeu permet de mieux comprendre "pourquoi nous pensons ce que nous pensons".

    Présenté par Francine Pellaud, HEP Fribourg, et Richard-Emmanuel Eastes, HES-SO

    Voir la présentation

    2.3 Lernreihe zum Bilderbuch "Du bist nicht allein, kleiner Aletschfloh"

    Das Bilderbuch «Du bist nicht allein, kleiner Aletschfloh» thematisiert den Klimawandel in den Alpen. Passend zum Buch wurden Unterrichtsunterlagen für die Primarstufe 1H - 4H entwickelt. Damit das komplexe Thema Klimawandel auf dieser Stufe vermittelt werden kann, wird mit dem didaktischen Konzept der BNE gearbeitet. Die Lernreihe wurde in verschiedenen Klassen erprobt und optimiert. Im Workshop kann der Entwicklungsprozess und das Produkt der Lernreihe präsentiert werden. Das Projekt wurde im Auftrag des UNESCO-Welterbe Swiss Alps Jungfrau-Aletsch (SAJA) von der Pädagogischen Hochschule Wallis (PH-VS) ausgeführt.

    Präsentiert von Andrea Boltshauser PH Wallis

    Zur Präsentation

Partenaires

            

Organisation

Isabelle Dauner Gardiol, éducation21, Francine Pellaud (HEP FR) et Nicolas Robin (HEP SG)

Modération: Urs Kocher, SUPSI DFA

  

Contact

Isabelle Dauner Gardiol
Bases et ancrage EDD
tel +41 21 343 00 36
email