Transfert de savoir

Gérer les connaissances pour documenter et développer les observations

Dans un paysage éducatif, de vastes connaissances sont réparties sur un grand nombre de personnes. Bien gérer le savoir signifie qu’il faut le conserver et le rendre accessible à tous.

Le but de la gestion des connaissances est de documenter et de partager les informations existantes ainsi que le savoir qui en découle. Le défi qui se pose est de rendre accessible à tous les connaissances possédées par les divers participants. Autrement dit, il faut transformer le savoir individuel en une somme de connaissances structurées. Le savoir et les expériences acquises peuvent alors bénéficier à d’autres et le paysage éducatif devient un lieu d’apprentissage.

Tâches :

Tous les participants possèdent des connaissances importantes pour le développement du paysage éducatif. Tirez parti de ce savoir et rendez-le accessible à d’autres. En créant un processus, tenez spécialement compte de la gestion des connaissances. Veillez à ce que les connaissances existantes dans toute leur diversité soient enregistrées et partagées. Tenez notamment compte du «savoir implicite», autrement dit les compétences utilisées inconsciemment: le know-how (« savoir-faire ») par opposition au know-why («savoir-pourquoi»).

Recommandations

  • Partage: encouragez le partage parmi les participants, afin que le savoir des uns et des autres soit accessible à tous (p. ex. l’expérience: à quoi faut-il penser lorsqu’on organise un événement?).
  • Compétences: consignez par écrit les compétences existantes dans les différents domaines, et indiquez qui parmi les participants les maîtrise particulièrement bien. En cas de question, on sait alors à qui s’adresser.
  • Réflexion: avec les participants, lancez un processus de réflexion (ou d’autoréflexion) afin d’identifier les connaissances existantes et de mettre en place un système de partage.
  • Instruments utiles: créez un répertoire (physique ou électronique) pour y déposer tous les supports (modèles de documents, listes de contrôle, etc.), en donnant l’accès à tous les participants. Assurez-vous que les documents nouvellement créés sont aussi accessibles.

Exemples de pratiques et outils

Modèle déroulement ateliers de sauvegarde de connaissances FR (doc)